Les Origines


Il était une fois,
une tribu née au coeur des branches...

Il y a plusieurs centaines de milliers d’années, alors que l’homo sapiens laissait doucement glisser ses orteils sur la terre ferme, une poignée « d’hommes singes » est restée paisiblement installée dans les branches.
Du haut des cimes, ils contemplèrent le développement de leurs congénères bipèdes, inventant au cours des âges leur propre mode de vie en hauteur et en harmonie avec le grand vert, au rythme de la nature, du jeu et des histoires.

Durant des siècles, bercé par les saisons, de bois en forêt, ainsi se déroula la migration discrète de ce peuple des arbres, d’un bout à l’autre de la planète.
En petits groupes nomades, ils se sont déplacés à la recherche de cimes accueillantes et nourrissantes.

Depuis peu, au sein de la Caravan'arbres, quelques uns de leurs descendants se sont remis en route, pour aller à la rencontre des tribus sédentaires du monde qui bouge.


La Caravan’arbres installe son camp au gré des espaces boisés, des racines à la cime elle fait de l’arbre un espace de vie et d’échanges. Elle transforme pour quelques jours le monde arboré en une scène de jeu offerte aux visiteurs.
 
Pour chacune de ses migrations, la tribu des troubad’arbres transporte dans ses baluchons, cordes, tentes perchées, tables suspendues et autres aménagements à énergie renouvelable.
Toutes leurs installations sont provisoires et épousent les formes végétales…

A  l’image des cirques anciens, se déplaçant de village en village avec leurs animaux, jongleurs et trapézistes, la tribu des troubadarbres se met en mouvement autour d’un collectif de grimpeurs d’arbres, animateurs nature, acteurs, conteurs, musiciens et techniciens pour venir vous conter « les nouvelles du monde et des arbres » dans un esprit bon enfant !

Un arbre, une tribu, des visiteurs… la Caravan’arbres fait le lien entre les hommes et les arbres.















Les nomades :

« Leurs points communs : ils produisent peu de richesse matérielle, croient en la nature éphémère des objets et la polyvalence des individus. Le principe de la coopération est inscrit au cœur de la vie sociale ... L'action en groupe est une philosophie de vie qui repose sur des règles de solidarité. On ne trouve dans ces sociétés aucun signe de hiérarchie, les décisions se prennent collectivement même si les aînés sont les plus écoutés et au centre des cercles,  avec eux quelques personnes au statut particulier : le maître de la chasse, le devin-guérisseur ou le chaman. L'accès au sol est lui aussi collectif et il n'y a pas d'espace clos. »